Manifeste du surréalisme

par

Définition du surréalisme : le cœur du premier manifeste

André Breton se fait l’inventeur d’un nouveau concept et propose une définition du surréalisme, qui arrive cependant assez tard dans l’œuvre. En effet, toute sa réflexion antérieure est matière à amener progressivement cette définition qui prendra l’apparence formelle de celle qu’on peut trouver dans un dictionnaire. La définition artistique du terme est ensuite suivie d’une définition philosophique, qui montre ainsi que la portée du texte et du terme ne se limite pas à un milieu de création artistique mais peut s’étendre à une forme de pensée plus universelle, plus généralisée. Nous citerons donc la définition en question telle qu’elle est posée dans le premier manifeste :

« SURRÉALISME n.m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

ENCYCL. Philos. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines

formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. »

S’ensuit une liste des auteurs qui ont fait, selon Breton, preuve de surréalisme : il affirme que cette liste est exhaustive, les autres n’ayant jusqu’à présent pas agi en fonction des principes de ce mouvement.

Il...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Définition du surréalisme : le cœur du premier manifeste >

Dissertation à propos de Manifeste du surréalisme