Manifeste du surréalisme

par

Les applications du surréalisme à l'action

Breton considère que l'artiste surréaliste n'a aucune responsabilité dans le monde. De plus, un engagement serait dangereux, puisqu'il ferait entrer dans la vie de l'artiste des considérations matérielles et pragmatiques qui limiteraient sa liberté de création : « Ce monde moderne, enfin, diable ! Que voulez-vous que j'y fasse ? »

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les applications du surréalisme à l'action >

Dissertation à propos de Manifeste du surréalisme