Manon Lescaut

par

Conclusion

Quand bien même l’œuvre de l’abbé Prévost a subi la censure pour caused’amoralité de ses personnages, le lecteur d’aujourd’hui est bien à mêmed’appréhender le message moralisateur qu’elle transmet. Les deux libertins sontjustement châtiés pour leurs péchés : l’une meurt dans des circonstanceshumiliantes, l’autre subit la souffrance de vivre sans sa bien-aimée. Ce sujetsempiternel inspire maintes œuvres de la littérature française, comme Thérèse Raquin d’Émile Zola.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >