Michel Strogoff

par

Ivan Ogareff

Il est moitié russe, moitié tartare. Son tempéramentbouillonnant en fait l’antithèse de Strogoff, sa face obscure, même si luiaussi est courageux. Exemple de l’anti-héros, il a été déchu de son rang par leGrand-Duc, mais gracié par le Tsar. Allié aux Tartares, il trahit l’Empirerusse, et dévoré par l’ambition, projette d’envahir la Sibérie orientale avecleur aide. Il utilise Strogoff pour parvenir plus facilement à ses fins, luivolant son identité et se présentant à Irkoutsk comme étant lui-même lecourrier du Tsar.

Cet homme est un modèle de ruse et de force mélangées. Sacruauté n’a d’égale que son ambition, et il est prêt à tout pour parvenir à sesfins. Il profite de la faiblesse des autres, par exemple de la bohémienneSangarre qui l’admire, pour récolter des renseignements et mener à bien samission. Représentant tous les aspects négatifs de la personnalité humaine, ilest tué à la fin du livre, et cette fin s’assimile ainsi d’autant plus à celled’un conte moral.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Ivan Ogareff >