Pauline

par

Pauline, roman gothique

À la lecture de Pauline, le lecteur rencontre nombre d'éléments caractéristiques du genre littéraire qu'est le roman gothique. Né en Angleterre sous la plume de Horace Walpole en 1864 avec Le Château d'Otrante, le genre est caractérisé par des décors, des personnages, des situations qui créent une ambiance propre à impressionner le lecteur avide d'émotions.

Un des lieux de l'action de Pauline est un archétype du décor de roman gothique : l'abbaye en ruine. Lieu abandonné des hommes, autrefois sacré et désormais en proie aux forces du mal, elle attire l'attention d'Alfred de Nerval qui y trouve refuge après une terrible tempête en mer. Là, il découvre un escalier sombre dont les degrés descendent dans des ténèbres humides, pour déboucher sur des pièces poussiéreuses et autres caveaux moussus : « les murailles et la voûte étaient de pierre ; un escalier d'une vingtaine de marches se déroulait devant moi ; au bas de l'escalier je me trouvai sur une pente inclinée qui continuait de s'enfoncer sous la terre ». C'est un des éléments incontournables du gothique, que l'on trouve chez Walpole, Ann Radcliffe (Les Mystères d'Udolphe), Lewis (Le Moine), et plus tard chez Poe (La Barrique d'Amontillado, La Chute de la Maison Usher), et même Lovecraft (L'Affaire Charles Dexter Ward). Lieu saint et maintenant maudit, le caveau gothique est essentiel dans Pauline : c'est là que Beuzeval recueille les fruits de sa criminelle industrie et qu'il enferme ses innocentes victimes, toujours des femmes.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Pauline, roman gothique >

Dissertation à propos de Pauline