Pauline

par

Résumé

Pauline est un roman d’Alexandre Dumas publié en 1838. L’histoire se déroule entre 1830 et 1834 et raconte les amours et les souffrances de Pauline, l’héroïne.

Pauline est une jeune femme très belle et pleine de vie ; elle est riche et semble avoir tout pour elle. Un peu naïve, elle est en même temps très vive d’esprit. Sa passion est de chasser, et c’est au cours d’une partie de chasse au sanglier qu’elle fait la rencontre du comte Horace de Beuzeval, un jeune aristocrate. Petit de taille, il a une étrange attitude. Pauline n’est pas indifférente. Durant cette partie de chasse, Horace sauve la vie d’un noble, ce qui attire l’attention et surtout l’admiration de Pauline. Elle pense que c’est un homme brave et humble, les apparences la trompent.

Après deux mois, le comte Horace demande Pauline en mariage ; elle accepte aussitôt même si elle ne sait pas encore si elle est vraiment amoureuse de lui. Le comte a deux amis, et tous trois sont inséparables. Elle se demande souvent quelle est la véritable relation qui lie son mari à ces deux hommes. Quelques mois plus tard, le comte Horace annonce à sa femme qu’il part pour la Normandie en compagnie de ses amis afin d’assister à une partie de chasse. Pauline est inquiète car la région regorge de bandits. Elle décide donc deux jours plus tard de suivre son mari malgré son interdiction. Arrivée en Normandie, elle rejoint son mari au château où il réside en compagnie de ses deux amis. Il se trouve tout près d’une vieille abbaye. Horace est très surpris de la venue de sa femme ; il ne s’attendait visiblement pas à la voir. Il est d’autant plus angoissé qu’elle risque de découvrir son secret.

Les lieux, lugubres, effraient Pauline. Un beau jour, alors qu’elle fait le tour du château, elle découvre un passage secret et décide de l’emprunter. C’est alors qu’elle aperçoit son mari en compagnie de ses deux amis, lesquels tuent une jeune Anglaise.

Pauline, terrifiée par ce qu’elle vient de découvrir, comprend aussitôt que son mari et ses amis sont les bandits tant recherchés par la police, qui sèment la terreur en Normandie. Les trois hommes aperçoivent alors Pauline, et se rendent qu’elle a vu la scène. Par crainte qu’elle ne les dénonce, ils l’enferment dans un cachot après l’avoir empoisonnée.

Alfred de Nerval est un jeune aristocrate secrètement amoureux de Pauline, mais qui n’a jamais eu le courage de le lui avouer. C’est un brave homme dont le père est décédé alors qu’il n’était encore qu’un jeune enfant, ce qui l’a amené à prendre tôt des responsabilités au sein de sa famille. Alors qu’il est en voyage en mer, un violent orage l’oblige à trouver refuge en Normandie et à s’installer près du château où demeure Pauline. Le soir même, il s’aperçoit que de nombreux va-et-vient ont lieu près du château, il décide d’aller voir de plus près de quoi il en retourne. Quelques heures après l’emprisonnement de Pauline, Alfred trouve la clé du souterrain de l’abbaye sous une pierre tombale et rejoint la jeune femme affaiblie dans son cachot. Elle est allongée par terre, à demi morte. Il la prend dans ses bras et s’enfuit pour éviter que les bandits ne la retrouvent.

Les deux jeunes gens s’embarquent alors pour l’Angleterre. Pauline doit absolument se faire soigner car le poison qu’elle a ingurgité pourrait lui laisser des séquelles. Alfred prend soin d’elle et quelques semaines plus tard, ils partent tous deux en Écosse pour que Pauline puisse se changer les idées et oublier toute sa mésaventure.

Quelques mois plus tard, Alfred reçoit une lettre de sa mère lui annonçant que sa sœur va se marier avec le comte Horace. Furieux de cette nouvelle, il annonce à Pauline qu’il rentre en France sans lui en dire la raison. Arrivé à Paris, il provoque le comte en duel, et celui-ci l’accepte. Alfred sort vainqueur du combat.

Pauline, apprenant la mort de son mari à travers les journaux sans savoir réellement qui l’a tué, voit sa santé se dégrader. En effet, malgré ce que son mari lui avait fait subir, elle l’aimait toujours. Le couple part voyager en Italie et c’est là que Pauline mourra. Avant de rendre l’âme elle avoue à Alfred son amour qu’elle jure éternel. Elle est enterrée à Sesto, en Italie.

Le récit tel qu’il est narré dans le roman ne suit pas la chronologie de l’histoire. Tout d’abord, Alexandre Dumas, narrateur, rencontre Alfred de Nerval. Ce dernier devient narrateur et explique qu’il a découvert et sauvé Pauline, puis le lecteur voit Pauline, devenue narratrice, expliquer à Alfred comment elle est arrivée dans ce cachot. Alfred narre ensuite sa vengeance et la mort de sa bien-aimée. Enfin, Alexandre Dumas conclut le roman en se recueillant sur la tombe de Pauline.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >