Un mari idéal

par

Des personnages féminins contrastés

Malgré le titre de la pièce, ce sont les caractères contrastés des personnages féminins qui sont les plus intrigants. L’intrigue se noue sur l’opposition entre Lady Chiltern, femme idéaliste, et Mrs. Cheveley, femme machiavélique, personnage particulièrement intéressant à étudier de par sa duplicité et sa méchanceté, qui font d’elle un personnage de « méchant » assez typique, dont le caractère est d’autant plus outré qu’il demande une incarnation scénique parlante, à laquelle la nuance est moins permise qu’à un personnage de roman.

Lady Chiltern est de son côté l’incarnation de la femme typique de l’ère victorienne, aux valeurs morales irréprochables, ayant reçu une éducation d’élite et supportant activement son mari dans sa carrière politique. Elle évolue dans son comportement durant la pièce et gagne une qualité primordiale : la capacité à pardonner, qui la fait accéder au rang d’« épouse idéale ». Elle s’oppose également – en caractère – à la vieille Lady Markby, qui représente un groupe de femmes plus âgées aux mœurs devenant quelque peu éculées, s’indignant devant celles du temps.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Des personnages féminins contrastés >

Dissertation à propos de Un mari idéal