Un mari idéal

par

Mabel Chiltern

La fille des Chiltern est décrite comme « un parfait exemple de la beauté anglaise » ; elle possède « tout le parfum et la liberté d’une fleur », et « sa petite bouche, avec ses lèvres séparées, ressemble à celle d’un enfant ». Le portrait physique que l’auteur dessine d’elle lui confère une certaine innocence qui se marie à un désir d’expérimenter, de vivre la vie. Elle flirte ouvertement avec Lord Goring. Malgré leur différence d’âge et d’expérience, tous deux se rapprochent facilement à cause de leurs personnalités identiques. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Mabel Chiltern >

Dissertation à propos de Un mari idéal