1984

par

Le grignotage consciencieux de la liberté

Conséquence directe de la suppression del’individualité, le monde d’Océania se caractérise par une absence totale deliberté – d’abord de mouvement, puisque toute personne est surveillée dans sesallers et venues par des télécrans et des micros, placés quasimentpartout : habitations, lieux de restauration collective, lieux de travail,etc. Telle une épée de Damoclès, le télécran surveille constamment l’individu,partout. Les moments d’évasion, comme le voyage dans la nature de Winston avecJulia, sont très rares, difficiles à organiser et réaliser.

À l’absence de liberté de mouvement s’ajoutel’absence de liberté d’expression étant donné que la seule opinion acceptée estcelle délivrée par le Parti. Tout jugement négatif avéré à l’égard de BigBrother est considéré comme un crime et sanctionné par l’éradication. Pouréviter les incartades, le pouvoir supprime continuellement des mots dans leNovlangue (qui doit remplacer l’anglais totalement en 2050) afin qu’il nedevienne possible que de dire du bien du régime : « Ne voyez-vous pasque le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de lapensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par lapensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. Tous les conceptsnécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens serarigoureusement délimité. Toutes les significations subsidiaires serontsupprimées et oubliées. Déjà, dans la onzième édition, nous ne sommes pas loinde ce résultat. Mais le processus continuera encore longtemps après que vous etmoi serons morts. Chaque année, de moins en moins de mots, et le champ de laconscience de plus en plus restreint ».

La double pensée consiste à affirmer une choseque l’on sait fausse, à se persuader de sa pertinence et à oublier tout ce qui pourraitrétablir la vérité : « Son esprit s’échappa vers le labyrinthe de ladouble pensée. Connaître et ne pas connaître. En pleine conscience et avec uneabsolue bonne foi, émettre des mensonges soigneusement agencés. Retenirsimultanément deux opinions qui s’annulent alors qu’on les sait contradictoireset croire à toutes deux. Employer la logique contre la logique. Répudier lamorale alors qu’on se réclame d’elle. Croire en même temps que la démocratieest impossible et que le Parti est gardien de la démocratie. Oublier tout cequ’il est nécessaire d’oublier, puis le rappeler à sa mémoire quand on en abesoin, pour l’oublier plus rapidement encore. Surtout, appliquer le mêmeprocessus au processus lui-même. Là était l’ultime subtilité. Persuaderconsciemment l’inconscient, puis devenir ensuite inconscient de l’acted’hypnose que l’on vient de perpétrer. La compréhension même du mot”double pensée” impliquait l’emploi de la double pensée. »

Le peuple connaît également les sanctionsencourues : la torture, le lavage de cerveau (ce qui arrive au héros, à quil’on fait dire que 2 + 2 = 5), qui font partie des méthodes d’oppression du Partisur le peuple.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le grignotage consciencieux de la liberté >