A l’ouest rien de nouveau

par

Résumé

Paul est un jeune homme de dix-huit ans, engagé volontaire, comme tous les garçons de sa classe de lycéens, et simple soldat dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale. Le lecteur fait sa connaissance alors que sa compagnie vient d'être décimée lors d'une attaque. Ce drame est aussi une aubaine : les survivants vont toucher les rations des morts et manger à leur faim. Son camarade Kemmerich vient d'être amputé d’une jambe et va bientôt mourir, tout comme le jeune Joseph Behm, tombé pendant l'assaut. Ces jeunes gens se sont engagés, poussés par leur professeur Kantorek, qui les a endoctrinés au point de les emmener, la classe entière marchant en rang, au bureau de recrutement. Les lycéens se sont trouvés mêlés aux hommes de troupes, paysans et ouvriers, et ces jeunes gens imberbes sont maintenant de vieux guerriers. Avant de monter en ligne, les garçons ont subi la caserne et son entraînement, sous les ordres du caporal Himmelstoss, postier dans le civil et gradé du rang tatillon, injuste et brutal, qui impose à sa section des heures d'exercices stupides dont le seul objectif est de briser les esprits. Cela ne ressemble en rien à une préparation au combat. La haine que le personnage inspire à ses hommes est telle qu'à la veille de monter en ligne quelques-uns d'entre eux, dont Paul, l'attendent dans une rue sombre et lui administrent une magistrale rossée.

Au front, Paul a fait la connaissance de Katczinsky, surnommé Kat, un soldat plus âgé. Une profonde amitié naît entre les deux hommes, qui sont inséparables. Les ravages des dernières attaques obligent à renforcer la compagnie par des troupes fraîches, nouvelles recrues inexpérimentées qui ignorent tout des combats. Et ceux-ci sont terribles : outre les tirs de l'artillerie anglaise ou...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de A l’ouest rien de nouveau