A la recherche du temps perdu

par

Charles Swann

C’est un héritier d'une famille juive, ami de la famille du narrateur. Le héros, dans sa jeunesse,  a pour habitude de faire des balades autour de la ville de Combray, dont l'une était surnommée « Du côté de chez Swann ». Charles Swann, qui a connu de nombreuses maîtresses, s'éprend violemment d'Odette de Crécy, une femme facile de petite vertu. Celle-ci favorise d'abord l'introduction de Charles dans le salon de Madame Verdurin, qui est fréquenté par des artistes, dont Vinteuil. Le style de vie d'Odette provoque la jalousie extrême de Charles, qui la couvre de cadeaux et de largesses financières pour l’attacher à lui. Bien qu'il ait la preuve de son infidélité et qu'il finisse par ne plus l'aimer, Charles épouse Odette qui lui donne une fille, Gilberte. Ce mariage n'est pas du goût des parents du narrateur. Les deux enfants, le héros et Gilberte, deviennent amis et se fréquentent régulièrement, ce qui lui ouvre les portes de la maison des Swann. Les parents Swann font preuve de gentillesse et de beaucoup de prévenance à l'égard du narrateur qui leur voue admiration et affection. À l'âge adulte, le narrateur croise Swann et le voit s'affaiblir sous les coups de la maladie et des effets de l'affaire Dreyfus. Charles finit par mourir, ce qui lui cause un grand chagrin. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Charles Swann >

Dissertation à propos de A la recherche du temps perdu