A la recherche du temps perdu

par

Conclusion

L’ouvrage met l’accent sur le développement créatif et la responsabilisation. Marcel Proust y soutient, comme le romantisme, que l’art est originaire du plus profond de l’artiste ; une importante place est faite au corps. Pour lui, tout ce qu’on ressent inconsciemment est présent en nous, que la chose soit accessible à la mémoire ou non. À travers les souvenirs involontaires et les inspirations à la fin du roman, Marcel trouve le moyen de mettre en valeur le livre qu’il a longtemps voulu écrire. L’inspiration fournit un lien entre Marcel, le protagoniste du roman et Proust, son auteur. Le roman équilibre son analyse du développement créatif et de l’autonomisation par l’inspiration des expériences de Proust, quand le narrateur réalise que le concept de la quatrième dimension servira de fil conducteur à son roman. Aussi, la modernité est perçue comme une influence déterminante dans la transformation de la société via les chroniques qu’égrène le roman. Une lecture allégorique du roman peut être proposée en considérant la relation entre la naissance d’un citoyen moderne et la formation d’un artiste dans une ère de doute.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Conclusion >

Dissertation à propos de A la recherche du temps perdu