Andromaque

par

Andromaque

À l’inverse des autres personnages de la pièce qui subissent leurs passions, le personnage d’Andromaque semble en toutes circonstances surmonter la haine qu’elle éprouve pour ceux qui ont tué ses proches et mis à sac sa cité. Son seul souci est de protéger la vie de son fils. Elle est le symbole de l’amour maternel et elle ne recule devant aucun sacrifice pour y parvenir. Elle va le sauver de la mort en livrant un autre enfant à sa place, elle accepte d’épouser Pyrrhus pour le préserver de la mort que les Grecs lui réservent. Mais, son amour pour Hector et le souci qu’elle a de préserver sa mémoire l’empêchent de garantir à son enfant un avenir meilleur en cédant par exemple aux avances du roi d’Épire.

Andromaque est donc un personnage d’une grande noblesse. Même aux mains de ses ennemis, la princesse troyenne continue de respecter la mémoire de son défunt époux et de jouer son rôle de mère sans céder au désespoir ou à la haine.

« Non, non ; d'un ennemi respecter la misère,

Sauver des malheureux, rendre un fils à sa mère,

De cent peuples pour lui combattre la rigueur,

Sans me faire payer son salut de mon cœur… » 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Andromaque >

Dissertation à propos de Andromaque