Andromaque

par

Hermione

Fille unique du roi Ménélas et d’Hélène, elle incarne la femme bafouée. Elle aime naïvement Pyrrhus et se sent insultée par ses reports incessants de leurs plans de mariage. Mais plutôt que de reprocher à Pyrrhus ces reports, elle déplace sur Andromaque sa colère et sa frustration. Ainsi, son courroux l’empêche de faire preuve d’empathie envers la femme qu’elle déteste et la pousse à rechercher la mort de Pyrrhus lorsque ce dernier décide d’en épouser une autre. Pour ce faire, elle exploite les sentiments d’Oreste et le manipule pour obtenir sa vengeance.

« Eh quoi ! votre haine chancelle ?

Ah ! courez, et craignez que je ne vous rappelle.

N'alléguez point des droits que je veux oublier ;

Et ce n'est pas à vous à le justifier. »

À l’image des autres personnages de la pièce, Hermione est victime de ses passions. Elle se nourrit d’espoir plutôt que de faire face à la réalité. Elle illustre les conséquences malheureuses des décisions prises sous l’emprise des émotions – conséquences malheureuses auxquelles elle finit par succomber. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Hermione >

Dissertation à propos de Andromaque