Germinal

par

Révolte sociale et germes d’un monde meilleur

Larévolte sociale est l’un des thèmes les plus importants du roman. Les ouvriers,qui vivent dans des conditions de misère extrême, sont d’abord incapables de serévolter pour changer leur situation. C’est Étienne Lantier qui, nourri d’idéessocialistes en faveur d’une justice sociale et d’un monde meilleur, lespoussera à se rebeller et à se battre contre la Compagnie des Mines. Il leurapporte l’espoir d’un monde nouveau, et leur permet d’envisager que leur destinn’est pas immuable, qu’ils peuvent améliorer leur existence.

Letitre même du roman, Germinal, quicorrespond à un mois du calendrier républicain adopté sous la Révolution française,fait écho à un renouveau bourgeonnant. Même si la grève est un échec, malgréles morts, malgré la vie toujours difficile, les mineurs ont compris qu’ilspouvaient choisir de ne plus subir. Cette grève avortée porte en elle lesgermes de luttes à venir, de révolutions futures, l’espoir d’un monde meilleurpour la classe ouvrière. Étienne Lantier, lorsqu’il repart à Paris à la fin duroman, a perdu beaucoup de ses illusions, mais il garde espoir en l’avenir desouvriers, cette « armée noire,vengeresse, qui germait lentement dans les sillons, grandissant pour lesrécoltes du siècle futur ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Révolte sociale et germes d’un monde meilleur >