L'illusion comique

par

TROISIÈME ACTE

Isabelle apprend que son père, Géronte, veut la marier de force à Adraste. En pleurs, elle tente de le convaincre d’abandonner cette idée, lui avouant son amour pour un autre. Inflexible, Géronte s’en tient à sa décision, et, croyant qu’elle a été séduite par le fantoche Matador, décide de chasser l’importun. Il invective ce dernier, le taxant de guerrier de pacotille, paradant plus qu’il n’agit, et lui annonce clairement que sa fille n’est pas pour lui. Clindor lui conseille d’aller réclamer des comptes, mais Matador, poltron en réalité, a trop peur.

         Lise et Clindor se retrouvent alors. Clindor badine avec la pauvre Lise, toujours amoureuse, et lui avoue que son cœur se partage entre elle et Isabelle. Furieuse, Lise laisse parler sa rage une fois seule :

« Ce long calme bien tost va tourner en tempeste,

Et l’orage est tout prest à fondre sur ta teste. »

Matamore, de son côté, se cache, craignant les foudres de Géronte. Il surprend alors Isabelle et Clindor, seuls, déplorant leur amour contrarié. Clindor le menace alors, se présentant comme un duelliste hors pair, et il lui propose de fuir ensemble en lui représentant les valets qui vont fondre sur lui. Matamore devient ainsi un allié des deux amants, craignant les représailles de Géronte. Ce dernier et Adraste arrivent sur ces entrefaites : Matamore se bat et tue Adraste, tandis que Clindor saute par la fenêtre. On le croit mort, et Pridamant le premier s’exclame devant la scène.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur TROISIÈME ACTE >