Iphigénie

par

Acte II

Ériphile ouvre son cœur à sa servante Doris et lui confie ses inquiétudes quant à ses origines qu’elle ne connaît pas. On lui a dit que son père a été tué lors du renversement de Lesbos par Achille. Mais loin de détester Achille, elle commenceà développer une passion envahissante pour lui, et jalouse Iphigénie.

Cependant, Iphigénie elle-même est envahie de doutes lorsqu’elle arrive au palais. Elle confie à Ériphile (qui désormais souhaite la séparer d’Achille) sa gêne quant à la manière dont elle a été reçue. D’abord, son père, froid et évasif, a manqué de montrer son enthousiasme pour son mariage prochain. Ensuite, Achille son futur époux n’est pas présent pour l’accueillir.

Clytemnestre, qui finit par recevoir le message de son mari par le serviteur Arcas, devient folle de colère. Elle annonce à Iphigénie leur départ, car Achille choisit de ne pas l’épouser à cause de son amour pour Ériphile. Bouleversée par le chagrin que lui cause Ériphile par cette apparente trahison, Iphigénie se prépare à s’en aller de peur d’un face-à-face avec Achille et de devoir subir une nouvelle humiliation. De retour, Achille se montre surpris et confus par la présence de sa promise à Aulis, laquelle, sur le départ, lui parle sèchement, et il exprime sa consternation face aux efforts des Grecs pour empêcher son mariage. Cette situation ne semble plaire qu’à une seule personne : Ériphile, qui compte se servir de cet état de confusion générale.

Le départ de Clytemnestre et d’Iphigénie restaure la paix dans le cœur d’Agamemnon, qui est soulagé d’avoir pu sauver sa fille.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Acte II >