Iphigénie

par

Une tragédie, des héros tragiques

Toute pièce de théâtre que Racine développe à partir de la mythologie grecque est une tragédie. Car la mythologie grecque elle-même est une tragédie. Le lecteur est toujours transporté dans un périple fascinant où coexistent toujours un amour impossible (celui entre Achille et Iphigénie), un amour couplé à la haine (amour d’Eriphile pour Achille), de même que jalousie et envie (Eriphile envers Iphigénie). En plus de cela, les personnages sont toujours poussés à faire face à des dilemmes psychologiques. Dans Andromaque par exemple, l’héroïne Andromaque devait choisir entre épouser le fils de l’homme qui tua son mari, ou alors voir son fils unique – seul souvenir de son défunt mari – se faire assassiner par les Grecs. Dans Iphigénie, Agamemnon – père d’Iphigénie – doit choisir entre sacrifier sa fille Iphigénie pour assurer un bon voyage à ses troupes vers Troie et prendre part à la guerre ; ou alors renoncer à ce sacrifice et annuler cette guerre de vengeance et rédemption pour le peuple Grec.

Quel que soit la pièce, Racine présente toujours clairement le dilemme du personnage principal, et en le faisant il nous permet de nous identifier à celui-ci.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une tragédie, des héros tragiques >

Dissertation à propos de Iphigénie