Justine ou les Malheurs de la vertu

par

Justine

Justine est une jeunefille qui n’a que douze ans au début du roman, bien que ses malheurs ne commencentqu’à sa quinzième année. Fille d’un riche banquier et élevée au couvent, elle apris à cœur tous les enseignements de la religion et y tient contre tout, malgréles torts que cela lui cause. Fort naïve, elle est peu à peu désabusée au coursde ses aventures ; croyant d’abord que chaque personne malveillante doitêtre une exception à la règle, elle finit par n’avoir plus d’espoir et vouloir mourir.

Pourtant ses principesdemeurent inaltérés ; bien qu’elle n’essaie pas d’échapper à son exécutionelle ne considère même pas le suicide, et elle craint d’avoir « offensé leciel » en faisant le récit de ses aventures à Mme de Lorsange.

Encore abrutie par sesexpériences, elle ne s’attend pas à ce que son bonheur perdure une fois que sasœur la fait libérer, ce qui est sans doute le portrait le plus réaliste d’unevictime que présentera Sade. On imagine que Justine ne serait guère surprise dese savoir foudroyée à la fin du roman.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Justine >