L'Arrache-cœur

par

Clémentine

Elle est la mère des « trumeaux » (triplets) que Jacquemort aide à faire venir au monde au début du roman. Alors qu’au début du roman elle donne l’impression d’être une femme plus ou moins raisonnable, elle change rapidement. Elle devient obsédée par le bien-être de ses enfants, au point d’exclure le père de l’éducation de sa progéniture. Elle cherche à les mettre à l’abri de tout danger réel ou perçu, par n’importe quel moyen.

De plus, elle conçoit son rôle de mère un peu comme un rôle de martyre. Elle laisse à ses enfants la bonne nourriture et se contente d’abord des restes, puis des aliments pourris. Non pas par pauvreté, mais par un esprit de sacrifice qui a à voir avec un désir malsain d’être la meilleure des mères au monde.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Clémentine >

Dissertation à propos de L'Arrache-cœur