La Curée

par

Sidonie Rougon

Sœur d’Eugène et Aristide, c’est une« femme maigre, doucereuse, sans âge certain, au visage de cire molle, etque sa robe de couleur éteinte effaçait encore davantage. » Elle prétendvivre de commerces étranges et discrets mais n’est qu’une entremetteuse dontles pratiques louches lui permettent de connaître les secrets inavouables denombre de personnes. C’est elle qui « fait » le mariage de son frèreavec Renée, alors enceinte et dans l’urgent besoin de trouver un mari. Enoutre, elle a une marotte : le recouvrement d’une dette chimérique detrois milliards de francs dont l’origine remonterait aux souverains Stuartsd’Angleterre. Ce dernier point pourrait la faire passer pour une vieilleoriginale un peu folle, si elle n’avait pas en elle un puits amer deméchanceté. C’est elle qui, par dépit de n’avoir pu dominer sa belle-sœur,démontre à Saccard l’infidélité de sa femme.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Sidonie Rougon >