La Double Inconstance

par

Amours éprouvés, amours retrouvés

La Double Inconstance est avant tout une comédie d’amour, ou mieux encore, d’« amours éprouvées et retrouvées ». Silvia et Arlequin croyaient avoir connu l’amour véritable, puisqu’ils avaient grandi ensemble dans le même village, s’étaient connus depuis déjà longtemps et appréciaient la compagnie l’un de l’autre. Mais en réalité, cet amour – ou du moins ce qu’ils pensaient que c’était – n’était qu’une illusion, une prison temporaire qui les séparait de leur véritable destinée. Soumis à des conditions éprouvantes, leur amour ne survit pas même les vingt-quatre heures que dure la pièce. Lorsque Silvia rencontre une fois de plus le seul homme pour qui elle était réellement disposée à se séparer d’Arlequin, elle ressent – cette fois – un amour différent, et bien plus réel que celui qu’elle ressentit jadis pour Arlequin.

Ensuite, il y a l’amour de Flaminia pour Arlequin. Cet amour est surprenant car Flaminia est sans doute le seul personnage duquel on n’attendait pas l’expression d’une telle tendresse. Dans la pièce, Flaminia est une femme intrigante et manipulatrice, qui fait preuve d’habileté, de duplicité, et même de cynisme dans ses tentatives de séparer Arlequin de Silvia. C’est dans ses élans de calculatrice qu’elle se décide à séduire – sans engager aucunement...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Amours éprouvés, amours retrouvés >

Dissertation à propos de La Double Inconstance