La Double Inconstance

par

Le Prince

C’est autour de son amour pour Silvia qu’oscille l’intrigue, qu’il a rencontrée lors d’une partie de chasse alors qu’il s’était éloigné de sa troupe pour étancher sa soif. À sa vue, il fut « enchanté de sa beauté et de sa simplicité », et tomba amoureux d’elle, mais ceci sous l’identité d’un simple officier du palais.

Il est présenté comme un homme honnête, intègre et qui respecte les lois. Bien qu’il ait le pouvoir sur Arlequin et qu’il puisse le forcer à lui abandonner Silvia, il ne le fait pas : « la loi… me défend d’user de violence contre qui que ce soit. » (Acte I, Scène 1). Il se différencie donc des autres rois, empereurs ou princes tyranniques très souvent décrits dans les pièces de théâtre.

Le Prince démontre également sa sensibilité et son côté humain lorsqu’il supplie Arlequin de lui laisser la main de Silvia ; et c’est ce trait de caractère – qui pour certains apparaîtrait comme une faiblesse – qui convainc Arlequin de céder finalement aux demandes du Prince.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le Prince >

Dissertation à propos de La Double Inconstance