La Farce de Maître Pathelin

par

Le Juge

Tout comme Guillemette, le juge qui préside auprocès entre le Drapier et le Berger occupe une place extérieure à l’intriguecentrale, malgré son rôle censé être déterminant, et qui le serait vraiment sile juge prenait à cœur cette affaire trouble. Mais il semble au contraire s’endésintéresser totalement, se montrant impatient de mettre fin à l’audience :« Le Juge : S’il y a une affaire, qu’on l’expédie vite, afin que jelève la séance ! » Il se montre même exaspéré par les propos décoususet insensés des trois autres protagonistes : «  Le Juge : C’estle comble ! Qu’est-ce que ce « bée » ? Suis-je une chèvre ?Réponds-moi ! » Finalement, le juge, qui apparaît d’abord comme laseule figure potentiellement juste et honnête de la pièce, se déchargetotalement de sa responsabilité, et laisse les différends se régler dans latromperie et la finasserie : « Pathelin : La partie adverse s’estretirée : ne dis plus « bée! », ce n’est pas la peine. L’ai-je bienentortillé ? »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Juge >