La gloire de mon père

par

L’admiration de la figure paternelle

Lemétier de son père, « instituteurpublic », est souvent mentionné dans cet ouvrage. Grâce à ses étudesle père de Marcel est devenu « l’instructeurdu peuple » ; il conseille les voisins et les habitants de saville, et n’hésite pas à aider les autres.

C’estavec admiration que Marcel parle de son père : « c’est que l’un des moyens de faire partie de l’IllustreCompagnie, c’est d’être le fils d’un Joseph. » Quand la mère de Marcelallait au marché, elle le déposait souvent dans la classe de son père. Levocabulaire emprunté pour parler de ces moments est toujours positif etadmiratif : « J’admirais la toute-puissancepaternelle », « il écrivait magnifiquement sur le tableau »,« il arrondissait un admirable pointfinal ».

L’évolutiondu parcours professionnel de son père est fulgurante : « mon père fit un bon de comète ».Marcel démontre que son père, grâce à sa culture et son envie de partager sonsavoir, réussit tous ce qu’il entreprend : « Joseph était devenu magnifique ».

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L’admiration de la figure paternelle >