La gloire de mon père

par

Le grand-père

Son grand-père est un tailleur de pierre qui est décrit comme un personnage petit, trapu et très autoritaire, et « ses traits étaient fins, mais très nets, et ses yeux noirs brillaient comme des olives mûres ». C’est un homme habile qui n’a reçu que des rudiments d’éducation : «  Il savait lire et signer mais rien de plus ». Sa profession de tailleur de pierre lui déplaît fortement, et Marcel précise que celui-ci ne l’exerçait que pour pouvoir subsister, et offrir à ses enfants une vie meilleure que celle qu’il a été forcé de mener. Autoritaire, il a le désir de voir sa progéniture s’élever socialement et intellectuellement.

Si l’homme a éduqué ses six enfants de manière très autoritaire, cependant, ses petits-enfants ont droit à toute son affection dissimulée derrière ses manières bourrues : il laisse ceux-ci s’amuser avec sa barbe, y faire des tresses ou encore « lui enfoncer dans les oreilles, des haricots ». Ainsi, le grand-père demeure une figure très présente dans l’esprit de Marcel Pagnol, à la fois comme patriarche, autoritaire et sage, mais également comme source d

Inscrivez-vous pour trouver des dissertations sur Le grand-père >