La nuit des temps

par

Une œuvre de science-fiction aux ficelles connues

Le roman de Barjavel apparaît comme un romande science-fiction par son constant appel à de nombreuses théories etconnaissances scientifiques pour bâtir et faire avancer son récit. Tous lesoccupants de la station polaire sont des scientifiques – Joe Hoover estchimiste, Simon médecin ; Eléa et Païkan sont eux-mêmes des « Ingénieursdu Temps ».

Pour forer la glace et atteindre « l’œufd’or » dans lequel Eléa et Païkan reposent, des procédés très techniquessont nécessaires : « Nous allons adopter une nouvelle technique,fit Rochefoux, nous découperons la glace avec les objets qu’ellecontient. »

Le roman fait également appel à des thèmesclassiques de la science-fiction :

– Le sérum d’éternité créé parCoban : « Laissez travailler Coban ! Son sérum est aupoint ! […] Vous ne vieillirez plus ! La mort sera infinimentlointaine ! ».

– Une civilisation disparue qui étaittechniquement en avance sur la nôtre.

– La maîtrise de l’énergie absolue. Ainsiles Gondas fabriquent leur nourriture à partir de rien grâce à unemachine : « le mange-machine ».

– Le thème de l’équation absolue via « l’équationde Zoran ».

– La télépathie : c’est grâce à unemachine que Simon peut voir des images enfouies dans la mémoire d’Eléa.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une œuvre de science-fiction aux ficelles connues >