La reine Margot

par

Marguerite de Valois

Bien qu’elle donne son nomau roman, Marguerite de Valois, reine de Navarre (dont « Margot »était en effet le diminutif) n’en est pas à proprement parler le personnageprincipal. Elle n’est pas au centre du récit, qu’elle influence certes maisdont elle n’est pas un acteur jusqu’à la toute fin. Ses amours avec La Molesont en marge de l’histoire politique qui forme la trame principale, et bienqu’elle soit un personnage important, elle sert surtout d’alibi à son mari etle protège. En retour de quoi il ne l’importune guère.

Pour s’assurer la sympathied’un public peu tolérant avec l’adultère, Dumas ne les fait pas consommer lemariage, permettant à Marguerite et à Henry de s’intéresser à leurs véritablesamours. Pour expliquer cet entendement il nous dit que Marguerite est« ambitieuse » et intéressée par la possibilité d’être reine deNavarre, et peut-être un jour reine de France ; mais cette ambition ne sevoit guère. Marguerite semble plutôt être une jeune femme qui s’amuse, parfoisen dépit du bon sens. Son amour pour La Mole la pousse quelques fois àcommettre des folies qui risquent fort de la compromettre, sans parler dudanger qu’elle fait peser sur La Mole, qui se voit presque étranglé etpoignardé par le roi en personne.

Cependant elle est d’unebelle loyauté, et lorsqu’elle est forcée de choisir, elle supporte son mariplutôt que sa mère. Elle ne peut se résoudre à perdre son amant et essaie de lefaire échapper au supplice. Fidèle, elle assistera à son exécution etrecueillera sa tête tel qu’elle a promis de le faire. Elle montre un grandcourage, plus que n’en a son amie Henriette, et est prête à affronter de grandsrisques ainsi que de grandes peines. On la voit, par exemple, cacher unhérétique à demi-mort la nuit de la Saint-Barthélemy. Elle est aussi très instruite,rédige elle-même son discours en latin, et elle est l’amie des poètes – qui necessent de la complimenter sur sa beauté, tout comme le reste du monde.

Bien qu’elle soit moinsintrigante que le reste de sa famille, elle n’en recourt pas moins au secret età l’astuce. Le cabinet de sa chambre verra bien des personnes s’y cacher, etelle peut préparer en un tour de main une mise-en-scène qui trompe même samère. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Marguerite de Valois >