Le bal

par

Alfred Kampf

Alfred Kampf, décrit comme « un sec petit Juif aux yeux de feu », se plie aux règles de la bourgeoisie et du conformisme afin d’être reconnu par la société. Bien qu’il soit à l’origine de l’ascension sociale et financière de sa famille grâce à ses activités en bourse, il n’échappe pas aux piques acérées et aux sautes d’humeur constantes de sa femme. Il tente parfois de se rapprocher davantage de sa fille, cependant, l’influence de son épouse le pousse la majeure partie du temps à la soutenir – du moins à faire semblant d’être de son côté –, notamment dans les divers préparatifs qui occupent celle-ci en vue du bal.

À la fin de la nouvelle et pendant le bal, le surnom « Feuer » qu’on lui attribue, qui signifie « feu », va se révéler explicite puisqu’Alfred Kampf va finalement laisser parler sa rancœur envers sa femme et ses sentiments réels.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Alfred Kampf >