Le chant du monde

par

Clara

Quand Antonio,Matelot et le lecteur rencontrent Clara, la malheureuse est en fâcheuse posture :elle est en train d’accoucher, seule dans la forêt, et elle hurle de douleur :« C’était une femme étendue sur le dos. Sesjupes étaient toutes relevées sur son ventre et elle pétrissait ce tasd’étoffes et son ventre avec ses mains, puis elle ouvrait ses bras en croix etelle criait. Elle banda ses reins en arrière. Elle ne touchait le sol que parsa tête et ses pieds. ». Elle est confiée par les deux hommes à la Mère dela Route, et perd son enfant. De plus, elle est aveugle. Elle troubleprofondément Antonio, habitué à de brèves et sauvages aventures, et l’âme dupêcheur qu’il est se perd dans « les yeux de menthe fraîche » del’aveugle. C’est par elle qu’Antonio va évoluer et grandir enfin, pour devenirtout à fait homme et futur chef de lignée. Elle est angélique, fusionnelle avecla nature. Antonio ne s’y trompe pas, puisqu’il compte lui enseigner sonfleuve, une fois la maison de poutres de chêne qui abritera leurs amoursconstruite.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Clara >