Le chant du monde

par

Un roman d'aventures et une épopée

Le Chant du monde est un magnifique roman d’aventures. Rien n’y manque pour qu’il obéisse auxlois du genre : personnages hauts en couleur, contrée étrange et exotique,événements tragiques, histoires d’amour, coups de feu et rebondissements. C’estl’histoire d’un sauvetage, celle de deux hommes partis à la recherche d’untroisième, avec des personnages féminins qui ajoutent douceur et intensité àl’intrigue. On constate une grande analogie entre l’intrigue du Chant du monde et un western. Rien n’ymanque, pas même le bétail et les cow-boys, ici les bouviers. L’intrigue estsimple et nourrie de coups de théâtre, pour une apothéose violente etformidable, l’incendie du domaine de Maudru. Les contrastes y sont nombreux :violence (le meurtre du neveu de Maudru, l’incendie) et douceur (les deuxidylles), simplicité (l’intrigue de base se résume en dix mots) et finesse (lesrelations étroites entre les personnages et le milieu naturel).

Le Chant du monde va au-delà du roman d’aventures car le roman a les caractéristiques dumythe, récit fondateur qui ouvre une porte vers l’avenir en marquant la find’un monde. Les exploits d’Antonio relèvent de l’épopée : il vit desaventures qui sont une suite de hauts faits, il élimine les obstacles comme leferait un demi-dieu. Il a les caractéristiques du héros épique, c’est à direhéros d’une épopée : d’abord par son physique qui le place au-dessus ducommun des mortels, « avec sa haute taille, son beau visage encore jeuneet ses molles moustaches d’or » : il domine les autres par la taille,il est jeune et sa moustache est d’or (seule la mollesse de celle-ci lerapproche de la norme). De plus, il maîtrise l’art de parler, ce qui lui vautson surnom de « Bouche d’Or » (l’or, encore une fois), car il « saitparler », il charme, raconte, domine par la voix. Ce pouvoir pourrait-onpresque écrire est si puissant que même les bouviers de Maudru connaissent« Bouche d’Or », au moins par ouï-dire.

Les autresprotagonistes du roman sont eux aussi hors normes : Toussaint a unphysique monstrueux, Gina un caractère indomptable, le besson est à part àcause de sa chevelure rouge, Maudru est à la fois puissant et invalide… Nulleplace pour la banalité ou la platitude. Les protagonistes du Chant du Monde sont tout sauf ternes, età ce titre ont leur place dans un récit qui relève de l’épopée.

 

Autre élémentessentiel de l’épopée : le milieu naturel, omniprésent. La nature n’estpas un simple décor, elle est un élément consubstantiel de l’intrigue, unpersonnage à part entière. La personnification de la nature par Giono estconstante. Elle offre à l’action un décor intemporel, pas encore gâché par lesactions des hommes. On remarque en effet que Le Chant du monde ne montre pratiquement pas de signes de modernitédu XXème siècle : pas de grandes villes, pas d’électricité, pas de moyensde transport qui ne soient pas hippomobiles ou par flottage, donc totalementnaturels. Les personnages sont pour la plupart des paysans et à ce titre vêtuscomme tels. Seuls les tanneurs de Villevieille sont des éléments ancrés dans leXXème siècle, car éloignés du monde paysan : ils appartiennent àl’industrie et le fruit de leur labeur dépend d’un homme, leur patron, et non dela nature.

 

Enfin, Le Chant du Monde montre au lecteur unequête, celle du héros parti chercher au loin l’élément qui permettra à sonmonde d’aller de l’avant. Ici, l’objet premier de la quête est Danis, lebesson, qu’Antonio et Matelot recherchent. Mais Antonio ramènera aussi de cevoyage une femme, et donc l’amour, un amour élargi qui le rapproche des hommessans pour autant l’éloigner de la nature, sa nature. C’est cet élément quimanquait à Antonio qui lui permet de bâtir une maison et de fonder une famille,donc de faire vivre son sang et de permettre à son monde de perdurer. La quêtedu héros épique est avant tout une quête de soi-même.

 

Le Chant du monde est une épopée, car le roman narre les hauts faits d’un homme, Antonio,qui sauve le fils de son ami et gagne une femme dans son aventure. En ce sens, Le Chant du Monde est le successeur desépopées antiques qui comportent plusieurs niveaux de lecture : récitd’aventures que l’on dévore par pur plaisir, récit mythique célébrant un hérosfondateur, ou texte poétique dont chaque image est un symbole. Comme dans toutbon roman d’aventures, le héros quitte sa maison, parcourt un chemininitiatique difficile, et revient à son point de départ, marqué mais heureux.Il a vaincu l’adversité, malgré les embûches et les coups du sort. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un roman d'aventures et une épopée >