Le Devisement du monde

par

Marco Polo

Il n’est pas à proprement
parler le narrateur du récit. Mais bien que le récit parvienne au lecteur à
travers les écrits de Rustichello, c’est du vécu de Marco Polo qu’il est
question. Il faut tout de même signaler que le personnage de Marco Polo n’est
pas le centre d’intérêt principal du récit, et que même dans les moments où il
est fait mention de lui, ce n’est que de façon brève et anecdotique.

Marco Polo fait la
connaissance de Kubilaï Khan et parvient, par son sens du détail, à s’attirer
l’amitié de l’Empereur. Ce dernier lui confie alors des missions d’émissaire et
compte sur le jeune Vénitien pour lui faire les comptes rendus des territoires
conquis par ses armées nombreuses.

Marco Polo s’abstient de faire preuve
d’ethnocentrisme. Il fait preuve d’une ouverture d’esprit remarquable pour
l’époque, qui peut être attribuée à son jeune âge. Il reconnaît et admet les
mérites du système de gouvernement des Mongols, tout comme il admire la
tolérance religieuse dont ils font preuve. Il admire également leurs techniques
ingénieuses pour recenser les populations, pour organiser leurs cités, pour
gérer leur économie et ainsi de suite. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Marco Polo >