Le Monde comme Volonté et comme Représentation

par

Livre I : Épistémologie

Dansce livre, Schopenhauer soumet la représentation du monde à la raison. Il fondesa pensée sur les sciences et l’empirisme, lequel consiste à accroître sesconnaissances et à mettre en place des théories par l’expérience. Schopenhauerrapproche la volonté qu’il aborde de la chose en soi venant des travaux deKant, concept indispensable à la détermination de la connaissance sensible,mais également limitation à cette même connaissance. Selon Kant, cette chose ensoi manquait d’une forme concrète, ce qui laisse l’homme appréhender cettechose selon ses propres connaissances, son esprit façonnant ainsi sa réalité.Il ne peut l’atteindre par l’intuition.

L’auteur critique cette thèse et estime que la choseen soi doit exister, être concrète en dehors de l’imaginaire ou des critèreshumains de la perception : elle peut être connue. Ces choses font partie dumonde, tout comme l’humanité.

Pourconnaître le monde, il faut avoir conscience de son corps, qui n’est pas unphénomène parmi d’autres, car nous en avons une expérience interne. Il est unechose en soi car l’individu a une connaissance immédiate de son être intime.L’individu peut apprendre à connaître le monde : pour cela, il doitrentrer en lui-même, c’est ainsi qu’il découvre que son être s’affirme commevolonté.

Laconséquence de cette affirmation est que la chose en soi n’est pas soumise àl’appréciation de l’être humain qui reste subjective, variable selon chaqueindividu. Selon Schopenhauer, la chose en soi existe en dehors de cesappréciations subjectives et existe en soi, au-delà de la vision subjective dechacun.

Schopenhauer indique ainsi que l’appréciation dumonde par l’individu dépend de son expérience, de son ressenti et se révèlesubjective. Il indique que ces connaissances empiriques font partie del’ensemble de ses connaissances et sont liées à sa volonté : en effet, lesdécouvertes que l’homme fait, les expériences qu’il vit suivent sa volonté deles effectuer. Comme ses connaissances découlent en partie de son expérience,les connaissances sont liées à la volonté. Les connaissances que l’individuacquiert lui sont propres, car elles se réfèrent à sa propre vision des choses,à son expérience.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Livre I : Épistémologie >