Le parfum

par

Madame Gaillard

Femme âgée d’une trentaine d’années lorsqu’elle recueille Grenouille, elle est veuve. Madame Gaillard est hantée par la mort de son mari dans un hospice ; elle s’est donc promise de mourir dignement dans sa propre maison. Pour cela, elle a besoin d’argent. Elle accepte donc de recueillir chez elle des enfants abandonnés.

Madame Gaillard fait preuve d’une grande équité envers les enfants dont elle a la charge, mais elle ne leur prodigue aucun amour ni réconfort. Ayant perdu le sens de l’odorat très tôt, elle n’est pas troublée par l’absence d’odeur de Grenouille, qui dérangeait ses précédents hôtes, mais elle a vaguement conscience qu’il a des dispositions particulières qu’elle juge surnaturelles. Elle éprouve une légère répulsion à son encontre et se saisit du premier prétexte pour l’abandonner. Elle le confie alors à un artisan tanneur.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Madame Gaillard >

Dissertation à propos de Le parfum