Le parfum

par

Un roman au sujet original

Le parfum est un romanoriginal car il aborde le monde et l’homme à travers un prisme peu commun,surtout en littérature : celui des odeurs. Le meurtrier qu’est Jean-BaptisteGrenouille est unique dans l’histoire, car d’une part, il choisit sa victime àl’odorat, et d’autre part, sa seule motivation est de capturer lesodeurs : « Ah il voulait avoir ceparfum ! Non pas l’avoir de façon aussi vaine, aussi lourdaude que naguèrecelui de la jeune fille de la rue des Marais. Celui-là, il n’avait fait ques’en saouler, le détruisant du même coup. Non, le parfum de cette jeune fillederrière le mur, il voulait véritablement se l’approprier ; l’ôter d’ellecomme une peau et en faire son propre parfum. Comment cela se passerait, ill’ignorait encore. Mais il avait deux ans devant lui pour l’apprendre… »

Les particularités deGrenouille relativement à l’olfaction se ressentent à chaque page. Ladescription ne porte pas sur les couleurs ni les dimensions, mais sur lesodeurs. Chaque page est marquée par des odeurs de personnes et de lieux : « Il s’apprêtait déjà à tourner le dos àcet ennuyeux spectacle, pour rentrer en suivant la galerie du Louvre, lorsquele vent lui apporta quelque chose : quelque chose de minuscule, d’à peineperceptible, une miette infime, un atome d’odeur et même moins encore, plutôtle pressentiment d’un parfum, qu’un parfum réel, et pourtant en même temps lepressentiment infaillible de quelque chose qu’il n’avait jamais senti. »

L’auteur nous fait voyagerdans ce monde connu mais peu exploré et ce n’est pas un mince défi. Il yparvient très bien, et ce n’est pas sans raison que LeParfum est unbest-seller depuis sa parution.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Un roman au sujet original >