Le Pianiste

par

La mère

La mère : Femme élégante et raffinée, elle est musicienne. Elle tient à conserver au quotidien de la famille un caractère aussi normal que possible : « Mère tenait beaucoup à ce que nous prenions nos repas tous ensemble. Par ce rituel domestique, qui était son domaine, elle nous offrait un élément de stabilité auquel nous pouvions nous raccrocher […]. Elle se poudrait à peine les joues avant de s’asseoir, rectifiait sa coiffure en vérifiant son élégance dans la glace. » Ce n'est pas une femme inactive : elle donne des cours particuliers de musique afin de survivre pendant les deux années qui ont précédé la déportation de la famille vers le camp d'extermination. Quand la famille est emmenée pour être embarquée à destination de Treblinka, son fils la voit pour la dernière fois : « Sa chevelure jadis si belle, si bien entretenue, tombait en mèches livides et désordonnées sur ses traits creusés par l'anxiété ; ses yeux d'un noir intense étaient éteints ; de temps en temps, un tic nerveux parcourait son visage de la tempe gauche à la commissure des lèvres. » Elle ne reviendra pas de déportation.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La mère >

Dissertation à propos de Le Pianiste