Le Pianiste

par

Une histoire du ghetto de Varsovie

Le Pianiste offre au lecteur l'occasion de découvrir l'histoire du plus grand ghetto de la Seconde Guerre mondiale, de sa création, des conditions de vie qui y régnaient, et de l'héroïque et vaine révolte qui en marqua la fin : le ghetto de Varsovie.

Une fois Varsovie aux mains des Nazis, les conditions de vie des Juifs vont, peu à peu, se dégrader de façon dramatique. « Bientôt l'accès aux trains a été interdit aux Juifs. Un peu plus tard, nous avons dû acheter des tickets de tram facturés quatre fois plus chers » ; de plus, « les hommes d’origine juive avaient l'obligation de s'incliner devant le moindre soldat allemand qu'ils croisaient dans la rue. » À partir du 5 décembre 1940, les Juifs doivent « se munir de brassards blancs sur lesquels une étoile de David doit être cousue en fil bleu. » Leur « statut de paria devait donc être proclamé aux yeux de tous. » Bientôt, les Allemands commencent à concentrer les Juifs de Pologne, particulièrement à Varsovie, où ils arrivent « entassés dans des wagons à bestiaux, aux portes condamnées [où] ils restaient sans nourriture, ni boisson, ni couvertures pendant des jours entiers. »

Dans la propagande officielle qui inonde la presse, les Juifs sont décrits comme des « parasites sociaux » et des « agents de contamination » de maladies comme le typhus. Il vont donc être confinés dans « un quartier séparé [...] où ils bénéficieraient d'une liberté totale et pourraient continuer à pratiquer les coutumes de leur race. » En fait, ils vont être parqués dans deux parties distinctes de Varsovie, ils seront coupés du monde et livrés à l'arbitraire des Allemands. Ils n'ont que...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une histoire du ghetto de Varsovie >

Dissertation à propos de Le Pianiste