Le sanglot de la terre

par

Présentation

Le Sanglot de la Terre est un recueil de poèmes de Jules Laforgue rédigés de 1878 à 1883, lequel a été publié posthumément en 1901. Cet ensemble de poèmes revêt un ton mélancolique, et comme la plupart des œuvres de Laforgue, il révèle sa vision particulière de la vie, globalement morose et neurasthénique, molle comme les salons de l’époque, car le poète perçoit toute la vanité de l’existence, sa conscience aiguë ayant été entretenue par son goût pour les philosophies germaniques, et surtout celle de Schopenhauer. L’aspect décadent de sa poésie lui interdit le statut glorieux d’autres poètes morts jeunes tels Arthur Rimbaud ou Tristan Corbière qui l’ont cependant inspiré. Si la forme du recueil procède en majeure partie d’une influence extérieure, son inspiration est tout originale.

Tuberculeux, désenchanté, Jules Laforgue traîne son mal de vivre des bancs de l’école vers le monde des lettres après un triple échec au baccalauréat de philosophie. Dès lors, la lecture des poètes et des philosophes devient son principal refuge. Dans Le Sanglot de la Terre, on a l’impression qu’au lieu de vivre, Laforgue « survit ». Sa vie entière paraît une mission de sauvetage qui malheureusement échoue lorsqu’il succombe à la tuberculose seulement âgé de vingt-sept...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de Le sanglot de la terre