Lélia

par

L’anti conformisme sandien

« Lélia » ne fait pas l’exception de ces chefs-d’œuvre sandiens qui vont à l’encontre de conventions sociales. Parce qu’elle a osé s’exprimer librement, les écrits de la romancière choquent le public et suscitent la polémique. Même si les romans de George Sand ont fait scandale, ils ont aussi fait des heureux parmi les artistes et critiques qui inspirent le changement et l’innovation. Ces derniers ont trouvé impressionnant et audacieux de la part de la romancière, d’oser parler de désirs sexuels inassouvis. A travers le personnage de Lélia, c’est la liberté de la femme à s’exprimer ou de se révolter qui est visée. Un personnage féminin fort et riche de sens qui laisse les hommes au second plan. Là, c’est bien le tableau des Trente Glorieuses avec Marianne surélevée, les hommes à ses pieds qui est brossé. La guerre des sexes est déclarée.

« L’inertie, Sténio ! C’est le mal de nos cœurs, c’est le grand fléau de cet âge du monde. Il n’y a plus que des vertus négatives, nous sommes braves parce que nous sommes plus capables d’avoir peur. Hélas ! Oui, tout est usé, même les faiblesses, même les vices de l’homme ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’anti conformisme sandien >

Dissertation à propos de Lélia