Les identités meurtrières

par

Résumé

De par sa naissance, sa formation et son parcours, il n'est pas étonnant qu'Amin Maalouf ait voulu un jour coucher sur le papier la somme de sa réflexion sur un sujet essentiel : pourquoi l'identité, fondement même de notre être et de notre devenir, peut-elle devenir la cause voire l'instrument de la destruction de l'homme par l'homme, au nom de la préservation de cette identité même. L'écrivain, penseur et essayiste, né au Liban, baigné dans la culture orientale et occidentale, membre de l'Académie française, se penche sur la question avec une objectivité scientifique et accompagné d’une valeur qui est le fondement même de toute sa vie : l'humanisme.

 

D'abord, il s'interroge : pourquoi doit-on forcément choisir une identité ? Pourquoi lui demande-t-on s'il se sent libanais ou français ? N'a-t-il pas le droit de se sentir les deux ? Mieux même : ne peut-on se sentir humain, tout simplement ? Le cas du travailleur émigré qui a quitté son pays pour des raisons économiques, en général, est pire encore : il n'est jamais considéré comme appartenant à la communauté de son pays d'adoption, mais il n'appartient plus vraiment à celle de son pays d'origine. Aurait-il perdu tout ou partie de son identité en chemin ? Comment donc se construit l'identité ?

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Les identités meurtrières