Les mains sales

par

Deuxième tableau

Nous sommes en 1943 – cadre des quatre tableaux suivants également –, au cœur de la guerre. Toujours chez Olga, Hugo est en train de taper à la machine tandis qu’un second jeune homme, Ivan, bavarde en attendant de partir en mission.

Olga entre et donne une valise à Ivan ; il doit la fixer sur son porte-bagages. Il part.

Hugo et Olga restent seuls et Hugo explique qu’il est frustré parce qu’on ne lui laisse pas d’occasion de faire ses preuves. Il est cantonné à des missions de dactylographie. On apprend, au fil de la conversation, qu’Hugo est marié à une certaine Jessica.

Louis entre. Il annonce à Hugo qu’il a peut-être une mission pour lui. Hoederer, l’un des dirigeants du Parti, veut s’allier au gouvernement fasciste et a fait voter la décision ; le gouvernement fasciste, de son côté, souhaite arrêter la traque des communistes parce qu’il prévoit la victoire de ses ennemis et veut pouvoir dire qu’il a joué double-jeu en temps voulu. Hoederer recherche un secrétaire, et Louis propose le poste à Hugo pour avoir un espion auprès de lui. Hugo s’enflamme : il peut tuer Hoederer lui-même. Au loin, on entend une explosion : Ivan a réussi sa mission.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Deuxième tableau >