Les mains sales

par

Premier tableau

Nous sommes en 1945, dans le Nord-Ouest des Balkans ; la guerre n’est pas terminée mais n’est pas loin de la fin. Hugo, qui était en prison, arrive chez Olga, très surprise de le voir, finalement assez méfiante et mal à l’aise. On comprend rapidement qu’Olga fait partie d’un groupuscule de résistants communistes qui luttent contre l’occupant allemand et qu’Hugo en fait également fait partie. Tout aussi rapidement, on saisit qu’il était en prison pour avoir tué un certain Hoederer. Il a d’ailleurs reçu des chocolats empoisonnés quand il était en prison et il se demande lequel des deux camps les lui a envoyés. Il soupçonne le Parti de vouloir le tuer.

Deux hommes, nommés Charles et Frantz, frappent à la porte ; Hugo va se cacher dans la chambre. Ils sont, comme Hugo le pressentait, là pour le tuer. Olga s’y oppose.

Louis, qui a toutes les manières d’un supérieur hiérarchique, s’impose et insiste : il faut abattre Hugo. Olga tâche de gagner du temps et leur dit de revenir plus tard. Elle veut d’abord vérifier s’il est récupérable. Louis accepte ; ils reviendront à minuit.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Premier tableau >

Dissertation à propos de Les mains sales