Mademoiselle de Maupin

par

Conclusion

Mademoiselle de Maupin est le premier roman d'un jeune écrivain au seuil de la gloire, mais dont les premiers succès salués furent les critiques qu'il écrivit, ce qui ne manque pas d'ironie quand on lit la préface du roman, dans laquelle Gautier étrille vigoureusement les critiques de son temps, qu'il compare, entre autres, à des eunuques condamnés à contempler les exploits sensuels du sultan, qu'ils seraient bien en mal d'imiter. Il n'en demeure pas moins que ce roman est le premier pas vers la gloire d'un littérateur reconnu, admiré en son temps, ami des plus grands créateurs. On y discerne son avenir à travers son style : déjà il s'éloigne des rivages déchiquetés du romantisme et met le cap sur les scintillants joyaux du Parnasse, Golconde littéraire dont il est le précurseur. Mademoiselle de Maupin, par sa préface et son contenu, marque la naissance de « l'art pour l'art », conception d'un esthète qui entend se détacher des liens qui l'enchaînent à la terre. Son propos n'est pas profond ? Qu'importe ! Son objet n'est pas d'être utile, mais d'être beau.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Conclusion >

Dissertation à propos de Mademoiselle de Maupin