Mithridate

par

La manipulation

"Vous avez cru des bruits que j'ai semés moi−même."  Cet aveu de Mithridate donne le ton : la manipulation est omniprésente dans l’œuvre. Mithridate est présenté par l’auteur comme un manipulateur génial qui fait croire à sa propre mort, aussi bien pour échapper à ses ennemis les romains - suite à la déroute de son armée -  que pour démasquer les éventuels traitres que compte sa famille. Son fils Pharnace s’essaie aussi à cet art quand il tente de convaincre Monime de s’unir à lui. Elle et Xipharès ne se retrouvent pas bien dans ce jeu et démasquent leurs sentiments quand Mithridate leur fait croire qu’il compte les unir. Utilisée par le roi du pont en amour comme en guerre, la manipulation est une arme qui permet à sa jalousie de trouver une justification. Elle ne lui sera pas cependant utile pour échapper à sa fin funeste. Tour à tour qualité et défaut, la manipulation fait partie intégrante de la personnalité de Mithridate.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La manipulation >

Dissertation à propos de Mithridate