Mithridate

par

Les valeurs morales

La noblesse que Racine confère à ses héros est importante dans cette tragédie. Cette noblesse tient principalement à leur attachement aux valeurs morales que sont la fidélité, l’amour filial ou encore l’abnégation. En effet, ni Xipharès, ni Monime ne se laissent dominer par leur amour. Quoiqu’ils ne nient pas celui-ci, ils ne s’y livrent que dans les limites strictes que leur permet l’étrange situation dans laquelle ils se trouvent. Jamais cet amour ne prend le pas sur le devoir. Aussi Monime dit-elle à Xipharès : "Souvenez−vous, Prince, de m'éviter. / Et méritez les pleurs que vous m'allez coûter." Le prince lui, n’a nul besoin de se l’entendre dire car il reste fidèle en toute chose à son père qu’il vénère et qu’en aucun cas il ne saurait jamais trahir. Aussi passionnés que soient ces personnages, jamais ils n’iraient jusqu’au crime de lèse-majesté et Mithridate lui-même place sa confiance en Xipharès dont il dit : "Je sais que, de tout temps à mes ordres soumis, / Il hait autant que moi nos communs ennemis,". Ce qui rend réaliste cette situation assez étrange est la piété filiale. Cette valeur, Monime - dont le père a été assassiné par les Romains - et Xipharès la partagent. La première n’affirme-t-elle pas pour repousser l’amour de Pharnace, allié des Romains : "Enfin, je n'ai qu'un cœur. Tout ce que je puis faire, / C'est de garder la foi que je dois à mon père" ? Le second ne la vaut pas moins, et c’est ce qui permet de faire durer l’intrigue.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les valeurs morales >

Dissertation à propos de Mithridate