Oncle Vania

par

Alexandre Vladimirovitch Sérébriakov

Vieux professeur à la retraite, spécialiste d’esthétique, Sérébriakov tire beaucoup de vanité de son titre, sans pour autant qu’il n’ait jamais rien produit d’original en tant que tel, s’étant contenté de répéter ce que d’autres ont dit. Il se décrit comme un intellectuel ne comprenant rien aux questions pratiques. C’est en outre un vieux beau qui a séduit beaucoup de femmes. Il est maintenant presque grabataire, hypocondriaque, et se lamente tout le temps au sujet de sa santé, tout en affirmant qu’il est le plus heureux des hommes. C’est un fat et un hypocrite, mais qui jouit quand même, grâce à sa position sociale, d’une certaine estime.

Il a rejoint la maison de campagne de Sonia, sa fille d’un premier mariage, et d’oncle Vania, son beau-frère, lesquels ont travaillé toute leur vie durant pour son compte, en lui envoyant de l’argent et en écrivant et traduisant des articles pour lui. Son beau-frère est cependant désormais complètement désillusionné à son sujet et le professeur lui inspire une vive aigreur. Le succès de Sérébriakov auprès des femmes suscite en outre la jalousie d’oncle Vania, l’un des trois personnages à être épris d’Héléna, la nouvelle épouse du professeur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Alexandre Vladimirovitch Sérébriakov >