Pars vite et reviens tard

par

Caractéristiques

Depuis son émergence en 1920, le roman noir n’a cessé d’attirer et d’impressionner le grand public car il reflète, de plus en plus, l’époque triste et sombre dans laquelle on vit. Comme le veut le roman noir, Pars vite et reviens tard est bel est bien un récit réaliste qui raconte un crime dans les détails. Le lecteur (tout comme les personnages impliqués) y est même préparé à l’avance. Sa vigilance est éveillée par des signes qui ne trompent pas, ce qui attise sa curiosité. Soucieux, le lecteur désire réellement savoir ce qui va se produire par la suite. Ainsi, de rebondissements en rebondissements qui surprennent, le lecteur dévore l’histoire en un rien de temps, ce qui est l’objectif du roman noir. En effet, l’auteur introduit, dès le début, la cause de toutes les inquiétudes : la présence de grands « 4 » inversés sur treize portes d’appartements d’un immeuble, ce qui étonne le lecteur ; et la population environnante dans le roman. Ils n’ont pas le temps de réagir qu’ils apprennent que cet acte, qui sort de l’ordinaire, s’est répandu dans d’autres immeubles. Cet atmosphère d’inquiétude et de mystère avant la découverte du crime fait partie des caractéristiques du roman noir que Fred Vargas a très bien su manier en en faisant une composante très réaliste.

Comme dans la plupart des romans noirs, Pars vite et reviens tard aborde les thèmes de la violence (verbale et physique), de la misère et de la corruption de la vie moderne que l’on retrouve...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Caractéristiques >

Dissertation à propos de Pars vite et reviens tard