Pars vite et reviens tard

par

Jean-Baptiste Adamsberg

Commissaire, il est considéré comme l’un des personnages les plus importants. Sa description physique nous renvoie directement au personnage de Colombo, incarné par l’acteur américain Peter Falk dans la série. Adamsberg est un homme brun, de petite taille et connu pour être négligeant concernant sa tenue vestimentaire, qui nous laisse penser à tout sauf à un commissaire. Car, oui, Adamsberg est bien commissaire, affecté dans la brigade des homicides, originaire des Pyrénées, travaillant désormais à Paris. Sa négligence ne s’arrête pas à sa manière de se vêtir car, comme il est plutôt lunaire et inaccessible, il n’a pas de véritables méthodes d’investigation. D’ailleurs, lorsqu’il apprend la mystérieuse découverte des grands « 4 » peints sur les portes d’immeubles, il n’y prête pas attention dans un premier temps, pensant qu’il s’agit probablement de graffitis ou d'une quelconque fantaisie de graffeur. Cela dit, son instinct et son expérience lui permettent toujours, ou presque, de résoudre les affaires criminelles. Il faut savoir que Jean-Baptiste Adamsberg est un homme traditionnel qui rejette toute forme de technologie innovante mise à sa disposition. Autrement dit, il sent la présence d’un suspect en testant son regard, ses gestes et surtout son état psychologique. De plus, le fait de ses retraites quotidiennes et ses promenades solitaires l’aident à faire le point et avancer dans ses enquêtes. Pas besoin de machine pour cela. L’être humain, et notamment le spécialiste en criminologie, est bien capable de détecter les personnes impliquées dans un meurtre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Jean-Baptiste Adamsberg >

Dissertation à propos de Pars vite et reviens tard