Sindbad le marin

par

CINQUIÈME VOYAGE

Malgré toutes les souffrances qu'il a endurées lors de son quatrième voyage, la soif d'aventure persiste chez Sindbad. Le voilà reparti sur les mers. Sur une île déserte, les compagnons de Sindbad repèrent un gros œuf, que Sindbad identifie immédiatement : c'est un œuf de rokh, qui d'ailleurs est sur le point d'éclore. Les compagnons accostent et s'approchent de l'œuf. Ils n'ont qu'une seule envie, en faire leur prochain repas. Sindbad trouve l'idée particulièrement risquée et invite l'équipage à rejoindre le bateau au plus vite. Mais c'est trop tard : les parents du jeune rokh sont déjà là, furieux, et tuent l'équipage en lâchant sur lui des rochers. Sindbad, accroché à une planche du bateau détruit, échoue sur une île, où un vieil homme l'aborde, l'avilit et se sert de lui comme d'un cheval. Sindbad le transporte partout où il le souhaite, jour et nuit, sur ses épaules. Quand Sindbad conteste, le vieil homme l'étrangle en serrant les jambes. Épuisé par ce manège, Sindbad ruse à nouveau et saoule le vieil homme. Une fois que le vieil homme est endormi, Sindbad lui écrase la tête avec un rocher puis s'en va. À nouveau un navire l'accueille. Ils débarquent sur une île peuplée de singes. Pour récupérer des noix de coco, l'équipage jette des cailloux aux singes, qui répliquent en utilisant des noix de coco comme projectiles. Avec ces noix de coco, Sindbad gagne encore de l'argent et rentre une fois de plus à Bagdad.

Inscrivez-vous pour continuer à lire CINQUIÈME VOYAGE >

Dissertation à propos de Sindbad le marin