Sindbad le marin

par

SIXIÈME VOYAGE

         Malgré ses désastreuses expériences, malgré les mises en garde de son entourage, Sindbad repart en voyage. Il pense avoir été guidé par son étoile. Son bateau cette fois-ci fonce contre des falaises et se brise en mille morceaux. Sur cette nouvelle île, il n'y a pas la moindre nourriture et les membres de l'équipage meurent l'un après l'autre. Désespéré, Sindbad construit un radeau, mais se rend compte ce faisant qu'une rivière coule sous les falaises et que cette rivière n'est en fait qu'un flot ininterrompu de pierres précieuses, notamment d'ambre gris. Heureux, Sindbad s'endort. Il se réveille près de la ville de Serendib. Il fait connaissance avec des locaux, puis rencontre le roi, à qui Sindbad vante en long et en large la grandeur du calife Haroun al-Rashid. Sindbad retourne à Bagdad les bras chargés de précieux cadeaux, rubis, peaux de serpent, accompagné de sublimes esclaves, dont une grande partie est destinée au calife. Le calife fait savoir à Sindbad qu'il est très satisfait de son comportement et reçoit ces offrandes avec beaucoup de joie.

Inscrivez-vous pour continuer à lire SIXIÈME VOYAGE >

Dissertation à propos de Sindbad le marin